Sagem interview [FR]

Mon blase est SAGEM, je suis originaire de l’ouest de la France, j’ai habité plusieurs villes et actuellement je vis sur Paris depuis quelques années  ! Que ce soit en région parisienne, en France où dans le monde je suis friand de découverte, d’exploration, ahah. L’essentiel pour ma propre personne, quand je n’hiberne pas, est d’être confronté à l’inconnu, être un maximum dans un esprit d’aventure.

J’ai découvert la peinture et le milieu du graff à mon adolescence avec ma bande de potes, c’est une activité très prenante et passionnante, pour la plupart d’entre nous c’est encore notre occupation première  !

Comment définirais-tu ton style ?

J’essaye dans mes peintures et dans mes créations  en général, quelles qu’elles soient, de travailler à partir  d’éléments géométriques, de  symétries,  à partir de plans, j’essaye de plus en plus de jouer avec les textures, avec les lumières. Dans le processus,  j’aimerais  penser mon graffiti comme l’on penserait  un plan de cinéma, tout en gardant la typographie comme élément principal de notre scène. Enfin, ça c’est l’idée, dans la réalité  c’est pas  encore aussi élaboré  ahah.

Je ne suis pas encore au point entre mon désir de tout expérimenter et la direction que je souhaite donner à mes créations.  J’aimerais  bien accentuer l’impression de réalisme dans mes peintures, mais aussi le contraster avec  davantage  d’ abstrait,  d’illustration..

Je pense que mon style mûri et se transforme de jour en jour, je suis encore dans une face de recherche et d’exploration. Bien que progressivement des choses s’ancrent dans mon processus de création.

Une couleur préférée ?

Ahah,  ce n’est pas vraiment une  couleur mais plutôt  une nuance, je porte beaucoup d’attention et d’attirance pour le noir et sa multitude de variantes. Bon, on ne va pas se mentir, ce n’est pas la « couleur » la  plus  gaie, et  elle est bien souvent attribuée  à la dépression, la folie,  etc..  Mais psychologiquement,  pas d’inquiétude, je crois que tout va bien pour moi !

J’aime fort d’autres couleurs plus vivantes comme  certains bleus  : turquoise, pétrole,paon..  ou comme  certains rouges:  pourpre, carmin,  terracota..  

J’en ai profiter pour regarder les références, je pourrai continuer pour chaque autre groupe de couleur, mais je vais vous en épargner.

Le noir est mon petit préf !

On espère tous pouvoir bouger au delà de 10km rapidement, si tu pouvais aller peindre n’importe où dans le monde, où rêverais tu d’aller ?

Le choix est  difficile, car  il me semble n’avoir encore rien vu du monde qui nous  entoure..  Mais  j’aimerais  vraiment peindre au  Maghreb,  en Asie. La réponse est vaste, mais principalement dans des lieux ou la nature occupe un espace plus important que les constructions humaines, j’aime bien l’ambiance que cela peut  créer.   J’aimerai  trouver quelques endroits sympa ou y poser ma griffe !

Quoi qu’il en soit je suis curieux et un peu impatient de découvrir n’importe quel pays, n’importe quelles petites ou grandes  villes..  Rien à voir, mais je pense prochainement m’installer à  Barcelone, et  niveau graffiti ils sont me paraît bien loti. Je devrais bien m’y amuser !

Et pour terminer peux-tu nous dire ce que tu écoutes ou lis en ce moment ?

Ahah, en ce moment j’écoute pas mal l’album de SCH qui est sorti il y a peu, et si je devais sélectionner un morceau je sélectionnerai celui avec le JUL, Mode Akimbo je clic pas mal sur le replay !  Après c’est très éphémère, dans quelques jours ce sera un autre artiste.

Je te donne par la même occasion le dernier livre qui m’a marqué même si je dois avouer que je lis un peu moins ces temps ci, C’est «  les fils conducteurs  » de Guillaume Poix, une histoire qui se passe dans une décharge, au Ghana.

Retrouvez SAGEM sur Insta.

Continue reading
0 Comments

Self-Isolation : Tips from LX One

image

This is not an optical illusion, here are new tips today from** south-west of France based artist: LX one.


His music selection: Muzi: Zeno + Andy Bey: Experience and judgment + Chilly Gonzales solo piano 3.

Movies: Parasites + Green Book and a documentary about the the first 2 weeks of self-isolation in France: Fenêtre(s)

image

Except this I try to keep myself busy in my home-studio where I work on a show in October at Larock Granoff (Paris) called Elements which translate my moves from urban environment to Nature.
New techniques, new influences, new styles
Stay tuned

image

I’m feeling really lucky to have a big garden surrounded by the forest , a greenhouse with a fire pit from fire pit landscaping by Ware and many outdoor occupations , homeschooling is also a big thing to handle with two kids and of course cooking .
At the end of the day when the kids are asleep and you can share with some friends about how safe are they how the experience the thing what’s gonna happen next, I can tell I’m feeling grateful but also wonder what the positive we gonna get from this.

image

At the moment it’s having more time to get news from people you haven’t been in touch since ages and who are poping on app like house-party, what’s app etc, .
As I’m not spending time on social media except for posting work, I’m trying to write and talk to my circles.
Being away from the big cities for years prepared us in a way I think…. even if I tried to stay close to as many people as possible..

image

If you want to see more from LX One, you can visit his website or his Instagram page.

Continue reading
0 Comments